Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 11:57

Pardon pour le silence depuis vendredi. 

Je suis sortie du rendez vous avec le docteur R. en colère. La courbe de croissance du foetus n'a pas évolué. Il y a un nouveau dérochage dans la courbe. On parle maintenant de de retard de croissance asymétrique puisque toutes les données de mesure n'ont pas le même retard (crane, abdomen, fémur). Face à cette nouvelle incertitude, sans avancée du dossier, le docteur R. nous explique que notre dossier était très tendancieux et qu'il était fort probable que la commission d'étude refuse l'interruption médicale de grossesse. Il nous propose donc d'attendre 15 jours supplémentaires et de refaire écho + Doppler le jeudi 25 octobre. En l'absence d'amélioration, la commission sera plus susceptible d'accepter le dossier avec cette preuve supplémentaire. Le docteur R. a même appelé devant nous le grand professeur (par qui il a été formé) qui statue les dossiers en commission, qui n'a pas jugé utile de nous recevoir en l'état actuel d'avancement.
Nous étions donc dans une impasse, confrontés une nouvelle fois à une attente (quasi inutile puisqu'aucune amélioration probante n'aura lieu, il s'agit juste d'apporter une preuve de plus au dossier) de 15 jours.
J'étais donc très en colère, avec l'impression d'être prise au piège, engluée dans une situation de force. 

Après une soirée de réflexion, nous convenons samedi matin, de faire accélérer les choses. Cet état de "stand-by" ne nous convenant absolument pas (d'autant que le docteur R. nous a dit qu'un reversement de situation n'était que, statistiquement, peu probable).
L'Homme appelle le docteur R. (qui nous a laissé son numéro de portable), noircit la situation en disant que je suis affaiblie psychologiquement par la situation, que l'attente devient insoutenable puisqu'inutile.
Il a l'air de comprendre, il nous fait recevoir dès lundi matin (aujourd'hui) par une psychiatre spécialiste des situations périnatales. A demi mot il explique que le psychiatre pourra appuyer notre dossier si elle convient que nous sommes "prêts" à affronter à l'interruption de grossesse.

8h30, ce lundi matin, nous voilà au RDV. La psychiatre nous reçoit (elle fait très jeune). J'ai du mal à savoir comment elle nous perçoit. Pendant près d'une heure, nous expliquons notre ressenti face à la situation, l'attente... A l'issue de l'entretien, elle nous propose un autre RDV lundi prochain.

Le docteur R. avait dit à l'Homme samedi matin par téléphone, que nous allions être reçu ensuite par la généticienne que nous avons déjà vu (avant l'amniocentèse). Elle nous reçoit entre deux rendez vous mais prend le temps qu'il faut pour nous expliquer ce qui allait se passer. Il existe deux commissions qui statuent sur les IMG à Marseille : Hopital de la Timone/ Conception et l'Hopital Nord. Ce docteur participe aux deux commissions. Dès demain, mardi, elle nous propose de "tater le terrain" en aparté auprès de ses collègues gynécologues et pédiatres présents à la commission et selon leur avis, présenter notre dossier au "staff" de la Timone. Il est possible qu'elle n'ait pas la possibilité de parler en off à ses collègues et qu'elle ne puisse pas présenter le dossier demain. Elle souhaite le faire en off car si le dossier est refusé par la Timone, l'Hopital Nord n'acceptera pas de le revoir. Si elle n'a pas présenté notre dossier demain, elle le présentera vendredi à l'Hopital Nord.
Il y a trois possibilités de réponse de la commission :

  • refus de l'IMG, parce que gros doute des médecins
  • Acceptation de l'IMG
  • Accord de principe sous réserve d'une echo le 25 octobre, de la rencntre de tel ou tel médecin (autre gyneco, pédiatre...)

Les choses avancent, nous avons fait savoir clairement notre volonté d'interrompre la grossesse. Nous avons eu raison je pense d'être actifs et de ne pas subir les échéances imposées par les médecins. Même si peut être que nous ne gagnerons pas beaucoup de temps, nous avons l'impression d'être dans l'action.

To be continued...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by magicitrouille-devient-magicmaman - dans Mois 6 citrouillesque
commenter cet article

commentaires

pasqunemaman 16/10/2012 12:11


C'est vraie que l'attente est terrible et insoutenable...les docs en ont conscience mais par leur expérience j'imagine qu'ils ont de bonnes raisons d'attendre l'infirmation ou confirmation des
doutes...maintenant il est évident que c'est un passage violent pour vous.


Plein de courage.

magicitrouille-devient-magicmaman 17/10/2012 10:34



Très difficile mais peut être nécessaire?



Banane 15/10/2012 21:18


Le fait que le retard de croissance soit asymétrique nous avait été décrit comme une bonne chose par les médecins, au moment où on ne savait pas si la cause du retard était génétique ou liée à la
mauvaise vascularisation du placenta.


Il semble que le foetus "qui en est capable" (comprendre : qui ne souffre "que" du problème vasculaire) envoie prioritairement le sang vers les organes majeurs, qui continuent à grossir un peu
quand les autres sont bloqués. Pour notre fils, petit fémur depuis le départ, crâne bcp plus proche de la norme même si lui aussi était trop petit. Apparemment, si le foetus est sous la courbe
pour toutes les mesures de façon homogène, c'est plus signe d'un problème génétique global.


C'est peut-être pour ça que les médecins doutent? Peut-être que dans 15 jours il sera visible que l'artère utérine ne fait pas son boulot? (chez moi on l'a su de suite, même si ça n'écartait pas
directement la possibilité d'un problème génétique en plus)


Bref, vivement que vous ayiez plus de réponses, car finalement vous n'avez qu'une nouvelle raison de douter. Courage!

magicitrouille-devient-magicmaman 17/10/2012 10:35



C'est effectivement l'hypoyhèse pour laquelle penche le Docteur R. mais sans certitude...



barbidou 15/10/2012 18:28


Mais sachant que cette grossesse n'évolue plus, quel est l'interet de vous faire attendre plus longtemps puisque la fin, de toute évidence, est inéluctable ?


J'espère vous voir sortir de ce calvaire le plus vite possible.


Et de tout coeur avec toi..


Bisous

magicitrouille-devient-magicmaman 17/10/2012 10:37



Le commentaire de Banane est très juste. J'ai beaucoup de mal à écrire les faits sans y mettre de sentiment. Il y a de bonnes raisons à ne pas se précipiter mais vivant de plein fouet cette
histoire, on a juste nevie qu'elle se termine. Mais si on va trop vite, le retour de manivelle ne risque-t-il pas d'être violent?



amandines 15/10/2012 15:14


C'est terrible, vraiment injuste de devoir vous battre ENCORE pour interompre ce début de vie en toi après vous être battu pour l'avoir. Trop de combat, trop de souffrance. De tout coeur avec
vous...

magicitrouille-devient-magicmaman 17/10/2012 10:38



Avec quelques jours de recul je pense que cette attente est une étape vers la suite de l'histore (que je ne connais), elle nous permet d'appréhender chaque moment et de les vivre à notre vitesse.
j'aimerais que ça aille plus vite mais peut être que j'aurais tendance à le regretter ensuite?



Anelmyra 15/10/2012 14:41


C'est toujours dur bien sûr et terriblement injuste, mais je comprends tout-à-fait votre envie d'avancer et d'aller de l'avant...c'est la meilleure chose à faire étant donné la situation, malgré
la douleur que cela engendre...je sens que c'est VOTRE décision, qu'elle est bien réfléchie, c'est donc celle qu'il vous faut et vous avez raison de vous battre! Je t'envoie toujours du courage
et du soutien!

magicitrouille-devient-magicmaman 17/10/2012 10:40



Merci. 
En efet, notre décision est prise mais avec quelques jours de recul, sans doute que cette attente est aussi là pour nous calmer et ne pas avoir l'impression de faire les choses trop vite,
tellement vite que nous pourrions les regretter par la suite, même si sur le moment cela nous paraissait la meilleure des décisions.