Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 09:59

Camille Lacourt pour Carnet de Vol

... dans le grand bain!

C'est mon psy qui l'a dit; il faut extérioriser vos émotions ! J'avoue, j'ai commencé par la fin, pourquoi un psy? Quelle émotions? Je vais tenter d'être à peu près claire.

 

 

L'histoire (résumée)

Mon Homme et moi essayons d'avoir un enfant depuis 16 mois maintenant. 16 mois, c'est long surtout quand je pense à toutes ces fois où j'ai eu peur d'être enceinte pour un préservatif qui ne tient pas, un oubli de pilule... Quelle blague! Finalement, c'est pas si facile de faire un bébé, et c'est là où entrent en scène les fameuses émotions. Les premiers mois d'essais ne nous ont pas alarmés, chaque mois on y croyait et chaque mois nous étions aussi déçus l'un que l'autre. Mais nous relativisions "c'est normal après 10 ans de contraceptif, mon corps ne peut pas redevenir opérationel, comme ça tout de suite". Les mois suivants ont été dur; "on nous a dit que jusqu'à un an, c'est normal de ne pas y arriver!". C'est peut être normal, mais c'est angoissant...

Puis, nous nous sommes mariés "peut être que ce bébé voulait arriver dans une famille où son Papa et sa Maman ont le même nom?". Toujours pas de bébé en vue... Les 12 mois d'essais sont arrivés, la gynéco préconise la patience, la détente et de faire une courbe de température pendant 3 mois. Je pensais qu'en 2011, la science était assez avancée pour que l'on ait plus à faire confiance à ces méthodes un peu ... ancestrales... J'ai appris que la courbe de température pouvait renseigner le docteur sur mon cycle (savoir si ovulation il y a, la régularité de celui). Bon d'accord...allons-y!

Ce n'est pas très agréable de devoir prendre sa température chaque matin avant de se lever, veiller à ne pas oublier lorsqu'on se lève à la bourre et que chaque seconde est comptée, bien faire la courbe sur une feuille que m'a remise la gynéco, mais bon, si c'est pour la bonne cause, je signe!

 

Toujours rien...

Après deux mois à ce tarif, j'ai besoin d'un break, parce que les copines me disent "n'y penses plus, ça viendra tout seul", oui facile lorsque chaque matin le thermomètre me le rappelle ! Ça tombe bien, nous partons en voyage de noce pour un mois, ce sera LE MOIS OFF, le mois où l'on peut décompresser, ne penser à rien, oublier la date d'ovulation et tout le reste... et peut être que le bébé nous fera la surprise d'être là à notre retour. Le voyage était génial, on a profité d'un très beau pays ; l'Afrique du Sud, je pense même à faire un site pour raconter notre voyage et donner envie à d'autres de le découvrir. Bref, parfait !

 

A notre retour, on y a cru... une semaine! Oui une semaine de retard (ça ne m'était jamais arrivé jusque là) mais finalement j'ai eu mes règles. Nous étions un peu déçus, parce que si ça ne marchait pas en vacances, quand est ce que ça pourrait marcher?

Bref nous reprenons le cours normal de notre vie; le boulot, les sorties, les copains, le sport. Quotidien que nous adorons tous les deux et que nous étions contents de retrouver après un mois de vadrouille.

 

Le choc, la psy

Je fais mon dernier mois de température sans trop y croire. Je cogite de plus en plus, j'ai de plus en plus de difficulté à accepter les annonces de grossesse de mes copines, collègues, cousines... Jusqu'au jour où une amie très proche m'anonce qu'elle a du retard, elle est embêtée parce que ce n'est pas prévu, en plus son couple n'est pas très solide. Bref pas le bon moment, et pourtant, là dans son joli petit bidou, un bébé est en train de grandir. Je suis heureuse pour elle et à la fois terriblement jalouse, pourquoi elle et pas moi? Je m'en veux terriblement de penser cela et ça me fait souffrir. C'en est trop, ça à ce moment là que je décide d'aller consulter une psy. Je ne pouvais pas en parler à tout bout de champs aux copines, ni ennuyer mon homme avec mes états d'âme, non il me fallait quelqu'un de neutre qui puisse me guider vers un état d'esprit plus favorable à la détente.

Je suis tombée sur une dame très professionnelle qui m'a orientée gentiemment vers des points à travailler (ah bon moi je veux tout, tout de suite, ah bon je suis une battante qui pense qu'on a rien sans rien, ah bon je ne suis pas plus forte que la Nature?) Je vous le résume parce que ce ne sont évidemment pas ses mots. Mais ça m'a permis d'apprendre à relativiser. Encore du chemin à faire, mais ça pourra faire l'objet d'un autre post !

 

Les examens

Nous avons rendez-vous avec le gyneco, l'Homme est venu pour poser des questions, savoir si on pouvait pas , enfin, nous faire faire des examens pour savoir si tout tournait rond. Il n'a pas eu besoin d'ouvrir la bouche puisque la gyneco l'a tout de suite proposé. Nous voilà donc partis pour une petite série d'examen à faire lors de mon prochain cycle (hystérosalpingographie, à vos souhaits, puis échographie pelvienne) et spermogramme pour mon Homme.

 

Je pensais qu'être prise en charge me détendrait, que j'aurais enfin l'impression de prendre les choses du bon bout... et bien pas du tout, ça m'angoisse.. pas tant les examens, mais les résultats de ceux ci. Et si on trouvait quelque chose d'irréversible?

 

Il faut donc attendre mon prochain cycle pour prendre rendez vous pour ces examens. Suite au prochain épisode...

 

Photo : Camile Lacourt pour Carnet de vol - Crédit Photo : Page Facebook Camille Lacourt

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by magicitrouille-devient-magicmaman - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires

Mère à boire 29/10/2011 22:36


Tu as bien fait de te lancer dans ce blog ! Et ton initiative d'aller voir un psy est très bonne aussi. Dans mon cas, le log a toujours permis que je m'exprime sans avoir peur des réactions, ça
permet de mettre un peu d'ordre dans ses idées.
C'est parfaitement normal de ressentir de la jalousie, d'être en colère contre cette nature qui n'en fait qu'à sa tête... Et que la perspective de faire des examens te fait peur, et bien ça aussi
c'est normal ! En cas de problème vous serez en mesure d'y faire face, de trouver une solution. Quand on m'a diagnostiqué des ovaires polykystiques, cela m'a fait beaucoup de peine, mais en même
temps j'étais rassurée de savoir qu'il y aurait enfin quelque chose à faire.
Je te souhaite plein de courage pour la suite, continue de nous tenir au courant !!
Bises


magicitrouille-devient-magicmaman 31/10/2011 10:16



Merci pour ce smots gentils.


Je me suis régalée à lire ton blog, du début à la fin, avec une fin heureuse!! Bonne grossesse!



MissBelly 29/10/2011 13:04


J'espère que de partager un peu tes sentiments, tes craintes et te doutes te fera du bien ! Je te souhaite du positif rapidement.
Pour les examens, c'est normal d'appréhender, mais d'un autre côté tu sera au moins fixée attendre des lustres pour se rendre compte que sans aide c'est pas possible, je trouve ça vraiment
dur...
Courage en tous cas, je te suis de près ;)


magicitrouille-devient-magicmaman 29/10/2011 19:47



Merci pour ces gentils mots! Je suis également tes aventures!



Amandine 27/10/2011 19:32


Très joli article et je suis de tout coeur avec toi. Je sais combien ça fait grincer les dents lorsqu'on nous dit "faut pas y penser". Les cycles sont interminables, l'attente, etc... On a mis un
an avant que les petits pieds prennent leurs quartiers dans mon ventre car il y a eu le kyste, la joie d'un test positif, l'épreuve d'une fausse couche, re-attente, etc. Chacun son histoire mais il
est important de partager, d'en parler car finalement nous sommes plus nombreuses qu'on ne le croit à vivre de telles histoires.


magicitrouille-devient-magicmaman 29/10/2011 19:45



En effet, ça fait du bien d'en parler, je me surprends à penser à ce que je vais écrire la prochaine fois, peut etre un bon échappatoire, un moyen de ne plus y penser justement?


J'aime beaucoup ton blog, je voyage par procuration!!


Merci pour ton soutien. A bientôt