Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 09:43

On naît, on meurt.
Entre temps, il faut faire de son mieux pour vivre agréablement, chacun à sa façon, avec ses choix, ses envies.

Il y a 3 ans, le Grand père de l'Homme faisait un AVC. Il a été emmené en pleine nuit par les pompiers. Les parents de l'Homme étaient en vacances, nous avons donc essayé de pallier par notre présence et notre soutien après de sa Grand mère. Elle semble perdue, tient des propos peu cohérents, semble ne pas se souvenir de ce qui est arrivé à son mari, elle était pourtant présente au moment des faits, c'est elle qui a appelé les pompiers. Rapidement, on lui diagnostoque un Alzheimer avancé. C'est une femme intelligente, elle sait habituellement dissimuler les aléas de sa mémoire. Elle a eu peur de perdre soudainement son mari, elle n'arrive plus à donner le change.

Plusieurs semaines après, Grand père rentre à la maison. Il n'a plus sa vitalité d'avant et ne marche plus que du lit au fauteuil. En revanche, il a gardé toute son hardeur intellectuelle. Pendant plusieurs mois, ils s'épauleront l'un l'autre, l'un sera la tête et l'autre les jambes et les bras du couple. Le quotidien est un petit peu bouleversé, Grand mère ne se remet pas de ne pas retourver le mari qu'elle a connu jusqu'alors. Grand père ne reconnaît pas la femme avec qui il a vécu pendant plus de 50 ans. Ils refusent une aide extérieure pour soulager leur quotidien (aider à se lever, s'habiller, se laver, faire à manger, le ménage...). 

Grand père s'affaiblit. Grand mère s'épuise. On leur diagnostique un état de santé inquiétant (cancer quasi généralisé pour l'un et cancer du pancréas (doute?) pour l'autre).

Une nuit, il y a quelques mois, Grand père fait une chute en pleine nuit. Grand mère n'a plus les réflèxes intellectuels pour prendre une décision telle qu'appeler les pompiers. Nous ne saurons jamais combien de temps Grand Père a pu rester à terre, sans doute inconcient une partie du temps. Grand père est conduit à l'hôpital, puis plus tard en maison de convalescence. Grand mère ne peut pas vivre seule, elle séjourne donc dans un centre médicalisé pour personnes atteintes d'Alzheimer. 
Grand père et Grand mère viennent de réaliser qu'ils ne peuvent plus vivre seuls, que cela devient dangereux. Ils viennent de prendre conscience qu'ils ne sont plus comme ils se voient.

Il y a quelques semaines, Grand père rejoint Grand mère dans le centre médicalisé. Grand mère subit les évènements, on ne sait pas trop si elle est contente d'être de nouveau au quotidien avec son mari. Grand père, lui, réalise pleinement que cette maison médicalisée est sans doute sa dernière maison. Il sait qu'il ne pourra pas retourner chez lui, qu'il est sans doute plus en sécurité ici. Ils prennent leur quartier dans ce petit appartement. Mercredi, L'homme et moi sommes passés chez Ikea leur acheter quelques meubles (ceux de leur maison sont trop lourds et trop encombrants). Nous les avons monté durant quelques heures, Grand père et Grand Mère nous regardent et sont sans doute fiers de leur petit fils devenu grand.

C'est la dernière fois que nous avons vu Grand Mère. Elle partie samedi matin, sans doute emmenée par l'une des multiples pathologies qui lui avaient été diagnostiquées ces derniers mois. 

Ce petit bout de femme était enfant durant la dernière guerre; elle avait quelques souvenirs de ces moments. Elle a suivi son mari partout en France, a conduit seule d'un bout à l'autre du pays pour le rejoindre, chose rare pour l'époque. Elle a élevé deux enfants, aimé cinq petits enfants. Elle était prête à rendre service à tous, tout le temps et avait une réelle admiration pour son mari qu'elle a aimé jusqu'au bout, malgré les tours que lui ont joués son cerveau.

La cérémonie au cours de laquelle nous lui diront au revoir sera sans doute difficile pour son mari. Grand père perd sa femme, doit lutter contre ses douleurs quotidiennes et ne vit plus chez lui. Aura-t-il envie de poursuivre sa vie longtemps ainsi?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by magicitrouille-devient-magicmaman - dans L'Homme et moi
commenter cet article

commentaires

Madame Prise de Tête 02/05/2012 13:17


Plein de bisous de réconfort


C'est bien de pouvoir vivre plus longtemps, voir ses enfants, ses petits enfants, mais dans quel état? Certains ont la chance d'être encore en bonne santé (ma grand mère a eu 92 ans en octobre
dernier, elle vit seule, dans sonappart pas médicalisé et fait même ses courses seule)

magicitrouille-devient-magicmaman 03/05/2012 10:48



C'est beau !



marlysa 26/04/2012 15:13


Quel beau texte... quel bel hommage... c'est dur de dire au revoir mais sans doute a-t-elle trouvé une certaine paix maintenant... Courage pr les obsèques. C'est un moment dur mais important.

magicitrouille-devient-magicmaman 26/04/2012 16:04



Tout le monde était triste mais une fois que nous nous sommes tous retrouvés chez les grands parents, chacun a retrouver le sourire pour montrer à Grand Père que la vie continue et que nous
sommes là pour lui.



maman mymou 26/04/2012 10:44


Tres belle hommage et toutes mes condoléances.


Mon papy est parti il y a plus d'un an, avant Noël. Après avoir survécu à 3 cancers, le 4eme (le pancréas, quelle saloperie) l'a emporté. Il avait 82 ans.


bon j'arrête sinon je vais encore plus pleurer. Plein plein de pensées.

magicitrouille-devient-magicmaman 26/04/2012 16:03



Merci.
La cérémonie était belle, celle à l'église surtout. Au crématorium beaucoup moins. 



eve 26/04/2012 08:36


C'est très bien écrit , très doux.C'est un bel hommage.C'est triste tout ça.Plein de courage pour traverser ce moment.Bisous

magicitrouille-devient-magicmaman 26/04/2012 11:02



Merci pour le compliment :-)



Sophia 26/04/2012 06:40


Je sais ce que c'est... mes grands-parents paternels sont partis presque en même temps. Ma grand-mère a été très malade d'un coup, un truc terrible au niveau de l'intestin, peut-être cancer du
colon qu'ils disaient. On était très inquiets, elle réagissait mal à l'anesthésie, elle délirait. Mon papi, lui, avec son coeur tout faible était très stressé de la voir comme ça et pendant son
hospitalisation, lui, n'a pas tenu le choc. Il est mort le jour de Noel à côté de mon frère et moi, c'était très dur, horrible journée. Il a fallu que j'aille annoncer la nouvelle à  ma
mamie. Elle n'a pas voulu ni pu aller à l'enterrement. 1 mois plus tard, mamie est sortie, elle est rentrée chez elle. Seule. C'était dur, elle n'était plus la même femme, elle était méchante
(j'ai du mal à dire ça, mais c'est vrai). Ma gentille mamie s'est transformée. Elle avait encore des problèmes liés à son intestin. 4 mois plus tars, elle a du être ré-opérée. Ca a marché, elle a
même failli se réveiller mais non... elle a plongé dans le coma et elle est morte le 17 mai comme mon père, son fils 4 an plus tôt.


 


Une histoire triste, c'est mon histoire Magic citrouille, alors, crois-moi quand je te lis, je compatis, je comprends, je suis triste pour toi.


 


Je t'embrasse.


Sophia