Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 10:09

Je m'étais tellement imaginé annoncer que j'étais enceinte, qu'au moment de le faire j'étais stressée comme un jour de grand oral.

J'ai d'abord voulu appelé ma soeur. Répondeur.
Ensuite je voulais une session Skype avec mes parents afin de leur annoncer comme en live. Un email à mamam. Un email à Papa. Pas de réponse. Quand ça veut pas, ça veut pas... Nous nous apprêtons à partir chez les parents de l'Homme, donc je ne peux pas rester devant mon écran. J'appelle sur leur téléphone fixe et laisse un message. 
Dans la voiture, ma soeur me rappelle. Je lui annonce en lui disant que je sais qu'elle aime prendre son temps pour prendre des décisions importantes "donc je te préviens à l'avance, il va falloir que tu choisisses comment ton neveu ou ta nièce va t'appeler." Elle a ri. Puis a réalisé "Ah mais là? Ça y est?" Elle a été surprise. Surprise puis heureuse bien sûr.  Connaissant notre parcours, elle était surprise que je lui dise si tôt, sans attendre les 3 mois. Elle a pris ça comme une marque de confiance je pense.

Juste après, mes parents rappellent, ils sont rentrés de leur footing, ils sont prêts pour une session Skype. Zut impossible maintenant que nous sommes en route... Je leur demande de mettre le haut parleur et leur dit simplement "vous allez être grands parents!". Ma mère a crié "c'est super!". Mon père a eu un "ouah!" de stupeur. Ma mère a tout de suite réalisé que nous avions réussi naturellement, ce qui a été encore plus fantastique à ses yeux, une sorte de petit miracle. Nous leur avons dit que cela était fragile encore et que nous avons eu envie de le partager avec eux mais avec personne d'autre pour le moment. Ils ont tout à fait compris et étaient contents de garder ce petit secret bien au chaud pour le moment. Je pense qu'ils avaient quand même hâte d'en parler au moment venu avec les parents de l'Homme (mes parents et mes beaux parents s'entendent très bien).

Se fût ensuite le tour de la famille de l'Homme. Nous étions réunis pour l'anniversaire de son père. L'Homme me dit qu'il veut attendre le dessert avant de leur dire. Le dîner m'a paru long. Arrivés au dessert, nous offrons les cadeaux. L'Homme attend encore un instant et dit "Nous avons une mauvaise nouvelle à vous annoncer" "Ah? Laquelle?" "Vous allez vieillir prématurément car vous allez être grands parents!". Tout le monde a souri. Sa soeur a été très émue. Ses parents nous ont félicité. On a raconté les suites de l'opération, la surprise de la machine qui fonctionne...

J'ai un sentiment très mitigé suite à ces annonces. Je me demande si je n'aurais pas été plus heureuse, plus sereine de leur annoncer à la fin du troisième trimestre. Ce bonheur me parait tellement fragile que le partager me fait presque mal, comme s'il risquait de se disloquer à tout instant. Je m'en veux presque de l'avoir dit. Il s'agit de notre famille proche, donc ils auraient su, même en cas de fausse couche, et puis ça ne change rien. Mais j'avoue ne pas réussir à être aussi heureuse que je l'aurais cru. L'Homme a insisté pour mettre notre famille au courant, je pense qu'il a eu raison, ça nou spermettra d'en discuter un peu, de ne pas garder tout pour nous.

Hormones ou pas, j'ai envie de pleurer en pensant à cette fragilité. Que cette bulle de bonheur peut éclater à tout instant. Je ne me ménage pas comme si j'avais un plateau de verre en cristal en moi, mais je m'empeche d'y croire totalement. Sans doute le regretterai-je car si tout se passe bien, j'aurai loupé mes trois premiers mois de grossesse...

Je sais que je n'ai pas fini de m'inquiéter. Après les 3 mois, il y aura d'autres examens. Puis l'accouchement... 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by magicitrouille-devient-magicmaman - dans Mois 1 citrouillesque
commenter cet article

commentaires

Sandra 09/06/2012 07:33


J'ai une mauvaise nouvelle pour toi : les inquiètudes ne font que commencer ! Je crois qu'avec un parcours comme tu as eu (j'ai un peu bcq le même^^) tu ne seras jamais rassurée à 100% ! En début
de grossesse j'avais peur de la fausse couche, puis j'ai eu peur des autres exams, en fait tant que je ne l'ai pas eu dans les bras je n'y ai pas cru ... Mais j'ai profiter de ma grossesse, comme
je profite de ma fille aujourd'hui et pourtant parfois il m'arrive d'aller la voir dormir, vérifier que tout ça n'est pas qu'un rêve ! 

Sophia 09/06/2012 03:49


 Maman citrouille, les hormones mamans sont en place! Tu es chamboulée! Je te comprends tellement. Pense à ton
écho, ça te rassurera et tu pourras souffler bientôt!

Vasy Raconte 08/06/2012 22:24


"Je me demande si je n'aurais pas été plus heureuse, plus sereine de leur annoncer à la fin du troisième trimestre"
=> Je pense qu'ils s'en seraient rendus compte avant que tu ne leur annonces... ;-)

J'ai bien aimé le "spermettre" aussi.

C'est l'émotion  ! ;-)

Félicitations !!! :-)

magicitrouille-devient-magicmaman 11/06/2012 16:59



On va dire ça ;-) Sacré lapsus!



charlotte 08/06/2012 22:11


je resonne exactement comme toi (sauf que moi je suis pas enceinte !!) je pense que le dire a la famille proche est "normale" car meme si il devait arrivé un drame on aurait envie de leurs dire
donc autant que ce soit dit des le debut !


et surtout n'oublis pas ton autre anonce celle que tu as fais presque en premier...................................................... a nous !!! et je te jure que si tu avais habité un poil
moins loin tu m'aurais entendu hurler de joie !!

magicitrouille-devient-magicmaman 11/06/2012 16:59



Lol, j'ai entendu je crois!!



Apprentie Maman 08/06/2012 15:34


Je m'entends parler. J'ai décris tout ca sur mon blog jusqu'au 10 semaines de ma grossesse, le moment ou j'ai eu ma première échographie et que j'ai entendu le coeur. Après, bien que
d'autres inquiétudes étaient encore présentes, mon ventre s'est dénoué et j'ai été plus heureuse. JE TE COMPRENDS! J'étais incapable de m'en réjouir et j'essayais fort de ne pas y penser parce
que j'étais terrassé à l'idée d'une fausse couche. Après l'avoir annoncé à mes parents à 7 semaines, j'ai regretté presque tout de suite, j'ai senti une pression sur mes épaules, que ce
bébé devait absolument resté accroché maintenant qu'il y avait des gens au courant. Pas une personne de plus ne l'a su avant le 3 mois et j'étais mieux ainsi. Rappelle toi que la majorité des
grossesses se terminent à terme sans aucune complication. Déjà le fait que tu as déjà eu une écographie de controle montre bien que ton bébé est là. Je te dirais pas d'essayer d'en profiter car
je sais que c'est de l'ordre de l'impossibilité. J'ai tout simplement bien hâte du moment ou tu soufflera un peu plus. Pour ma part, bien que je continue à m'inquiéter tout le temps pour ma
petite amour, c'est beaucoup plus gérable que mes inquiétudes du premier trimestre! Bon courage, ca va bien aller :)

magicitrouille-devient-magicmaman 11/06/2012 16:58



Merci pour ces gentils mots. J'ai relu l'article dont tu parles et je me suis bien retrouvée en effet!