Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 19:00

images.jpegVoilà quelque temps que je n'ai pas pris le temps d'écrire ici. À vrai dire maintenant que la petite citrouille est arrivée il est difficile d'imaginer quel sens si je vais donner à ce blog.
Je l'ai créé il y a plus d'un an et demi maintenant pour m'épancher sur mes problème de fertilité, mes doutes, ma difficulté à traverser cette situation. Puis après quelques embuches est arrivée une grossesse surprise.
Je réalise maintenant que les 6 derniers mois de grossesse ont été comme la longue traversée d'un tunnel sombre. L'Homme et moi avons hiberné. Nous n'avons vu que très peu d'ami. Pas envie d'en parler, de ressasser...de toute façon il fallait attendre. Nous avons passe 6 mois à attendre; la prochaine écho, les prochaines mesures de croissance de notre petite citrouille. Une grosse période à vide.
Puis, passée la naissance et les 13 jours en neo-natologie, a suivi l'euphorie du retour a la maison. Tout le monde voulait la voir, nous féliciter, offrir de jolis vêtements trop grands encore.
Je n'ai pas profité de ma grossesse. Je n'en garde pas un horrible souvenir, je n'en garde pas de souvenir tout court! Tout ce qui compte maintenant c'est que petit me citrouille soit là et qu'elle se porte bien.
J'ai l'impression d'être incapable de me souvenir des petits maux de grossesse ressentis mais je suis capable de reproduire le son du Doppler tant de fois entendu et qui résonne désormais en moins comme un son anxiogène. Je suis capable de me souvenir de la chanson qui passait a la radio quand on est revenu dans la voiture après que le médecin nous ai laisse peu d'espoir quant a la naissance de notre enfant. Je suis capable de me souvenir de chaque soirée, de chaque moment où nous tombions dans les bras l'un de l'autre, en pleur, nous demandant ce qu'il allait nous advenir. Je me souviens des doutes sur l'arrivée d'un bébé malade qui n'avait pas demandé à venir au monde.
Ce que je retiens de tout cela, c'est que les médecins sont dans l'ensemble extrêmement prudents concernant les grossesses. Je me disais que si notre cas attirait l'attention, il devait être très alarmant. Il l'était. Mais je pense aussi qu'on nous a alarmé très vite, trop vite, et d'une façon très violente. Mais finalement je me demande si je ne préfère pas cela à une absence de diagnostic.
Cet événement a changé ma vision des choses. Je réalise à quel point le bonheur est fragile, à quel point la vie même est fragile. Je savoure chaque jour, j'apprécie chaque moment, chaque geste qui paraîtrait anodin à d'autres. J'ai des boules de bonheur, souvent. Quand petite citrouille sourit, presque endormie pendant son biberon, quand elle gazouille en me regardant, quand je vais la regarder dormir avant d'aller moi même au lit, quand je vois le tapis d'éveil dans le salon, les biberons dans la cuisine. Des boules de bonheur qui se matérialisent souvent en larmes de joie. Je mesure pleinement mon bonheur, notre bonheur de compter aujourd'hui ce petit bébé dans notre famille. C'est la lumière au bout du tunnel.

Partager cet article

Repost 0
Published by magicitrouille-devient-magicmaman - dans Petits plaisirs maternels
commenter cet article

commentaires

maman mymou 19/04/2013 18:13


Punaise tu m'as fait chialer... J'ai les larmes qui coulent là !


Et tu sais comme je te l'ai dit, de voir la maternité à travers tes yeux, c'est une bouffée de bonheur car du coup je me rend compte comment ça peut être fragile et alors je me réjouis d'avoir ma
petite Hanaé et son grand-frère. 


Je vois les choses différements maintenant que je te connais. J'adore tout, même me lever la nuit ♥♥♥.


En quelques sortes, ton expérience et l'issue heureuse, ce petit miracle de l'arrivée de ta petite citrouille c'est comme un filtre lumineux qui me ferait voir la maternité sous un nouveau jour.
xxx

magicitrouille-devient-magicmaman 19/04/2013 18:40



Joli commentaire également, qui m'émeut à mon tour! (les dindes pleurent!!)