Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 10:00

photo-104.jpgAvec l'épreuve que nous avons traversée ces dernières semaines mon Homme et moi, nous avons peu eu l'occasion de nous retrouver physiquement. Et puis l'épisode de sa patte folle n'a pas arrangé les choses. On m'a dit, j'avais lu, que le deuxième trimestre était génial, que la libido revenait au galop et que le physique permettait encore de se livrer aux galipettes et aux nuits torrides. Entre tous les rendez vous médicaux que nous avons dû honorer et le fait qu'il fallait bien rattraper le retard pris au boulot, nos soirées étaient vite écourtées. Les week-ends, nous avions très envie de lâcher prise, de nous changer les idées, de sortir, de voir les copains, bref nous rentrions épuisés, tard dans la nuit, très souvent. Bref peu de temps et d'envie pour les câlins.

Un soir, l'homme a fait le constat, qu'au delà du sexe, j'étais beaucoup moins proche de lui, physiquement, que je ne lui faisais plus de petits câlins le soir sur le canapé, ou de petits caresses inocentes, à la volée. J'ai réalisé que c'était vrai. J'étais tellement peu à l'aise avec mon corps, ce corps qui abritait un bébé dont je ne connaissais pas l'issue. Mon coprs n'était plus vraiment le mien, il ne m'appartenait plus vraiment. Alors, comment pouvais-je me l'approprier et l'offrir à mon mari? Comment pouvais-je avoir envie de le mettre en valeur et d'en profiter charnellement?

Et pourtant, il était important qu'Il me le fasse réaliser. Non pas pour me faire réagir immédiatement, mais comme un appel au secours. Il me disait à demi mot qu'au risque de s'éloigner trop de s'isoler dans notre chagrin, nous risquerions de tarder et de peiner à nous retrouver. 

Il m'a fallu plusieurs jours pour réaliser que je n'avais plus d'envies charnelles. Et pourtant mon Homme avait besoin ne serait-ce que de tactile entre nous. Pour lui, je suis revenue, petit à petit. De caresses dans le cou aux regards furtifs quand il est dans la salle de bain. Petit à petit, j'ai renoué avec moi même. J'ai renoué avec l'envie d'aller chercher le désir. Il ne vient toujours pas tout seul, le bougre.

Je cherche les plages propices aux retrouvailles. Un matin, le week-end où la matinée s'étire tout doucement, au chaud sous les draps. Le désir est là, nous sommes présents intellectuellement tous les deux. Mais mon Homme, et je l'aime aussi pour ça, pense beaucoup. Se retrouver si proche de mon ventre, du bébé qu'il sent bouger, le ramène à ces semaines d'angoisse. Et si.. les médecins étaient passés à côté de quelques chose, et si... elle arrivait trop tôt, trop petite, trop faible. La panique totale, l'angoisse difficile à apaiser. Il pleure dans mes bras et s'excuse d'avoir plombé l'ambiance. Comment lui en vouloir? Il a été mon roc pendant des semaines. Il a peu lâché. Parfois la peur revient en bloc, alors qu'on s'y attend le moins. Il a peur pour ce bébé qu'il aime déjà, il a peur pour nous, qu'on ne sache pas faire face. J'ai beau tenter de la rassurer, de lui dire que le pire est derrière nous, il a cette appréhension que l'irréversble arrive et qu'il entache à jamais notre couple.

Finalement nous nous sommes retrouvés. Rien n'est mécanique, rien n'est acquis. Il faudra "travailler" encore, façonner le désir, ne plus le laisser s'échapper et se souvenir que tout est parti de là... pour notre plus grand plaisir!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by magicitrouille-devient-magicmaman - dans L'Homme et moi
commenter cet article

commentaires

anne pas aigrie 29/11/2012 20:37


Alors, je te rassure, même sur une grossesse sans problème (j'ai testé les 2, une 1ère tranquille et là, pour la 2nde quelques problèmes), le désir n'est pas forcément là.


Je crois qu'il y a le fait qu'on peut déjà être en train de se centrer sur le bébé. Je ne dis pas que c'est bien, c'est même plutot moyen pour le couple, mais c'est parfois difficile de dépasser
cela.


Sans parler du post accouchement, où la machine a parfois besoin de temps pour reprendre du service (et là je parle du coté psy et physique - du style, l'allaitement, c'est sympa, m'enfin, tu
oublies les caresses pendant un moment et ça entraine de la secheresse....=> ah c'est trop glamour de faire un bébé ;)


Mais tu as raison, tu as de la chance d'avoir un homme qui communique avec toi :)

magicitrouille-devient-magicmaman 30/11/2012 10:10



Les livres ne reflètent pas toujours la réalité, voilà qui est plutôt rassurant 


Quant à l'après... je pourrais en parler dans quelques mois... on verra comment on amorce le virage!



laurya 29/11/2012 18:08


c'est plutot positif meme si sa n'est pas voulu, même sans sexe et avec vos épreuves vous restez soudés cela veut dire que vous avez encore des choses à vous dire et pas de pudeur pour dire se
qui pourrait être améliorer c'est essentiel pour faire durer un couple !

magicitrouille-devient-magicmaman 30/11/2012 10:07



Nous sommes forcés de nous adapter à la situation. Parfois il y a des loupés, parfois des accros, mais à force de dialogue et d'amour, on finit toujours par se sortir de situations difficiles.



maman mymou 29/11/2012 10:31


Non je ne pense pas que ce soit une légende car beaucoup en parle.


Dans une grossesse sans soucis ni problème, la libido revient généralement bien au 2nd semestre : on n'a plus les désagréments du début et pas encore trop un gros bidon... Et c'est une histoire
d'hormone aussi! Enfin pour moi c'était le cas 


Mais c'est pas grave, chacun est différent ...

magicitrouille-devient-magicmaman 29/11/2012 11:29



Veinarde 



Mon Papillon 28/11/2012 23:27


Quel joli billet, pour un sujet si personnel... Tu écris vraiment bien ce que tu ressens, tout en délicatesse...
Vous avez passés des moments vraiment durs alors même si le "sexe" est un bon moyen d'évacuer, il faut un minimum en avoir envie et ça commence effectivement par tous ces petits gestes tendres
que l'on arrête doucement sans se rendre compte... Mais ton homme a l'air d'être "pas mal" ... et c'est bien qu'il est
sû vous faire "réagir"... Vous tenez le bon bout ! (sans jeu de mot.....).
Côté Papillon, la libido s'était fait la malle très tôt et côté Mr, il ne voulait plus à partir du 5/6ème mois, il était "perturbé" par mon ventre... mais il eu la délicatesse de me le dire
gentiment... de toute façon avec ma libi-quoi ?!

magicitrouille-devient-magicmaman 29/11/2012 09:31



Merci pour le compliment. Les vrais sentiments amènent des jolis mots je pense. 
J'ai la chance d'avoir un Homme qui parle beaucoup, qui sait dire les choses sans attendre qu'elles deviennent problématiques. de mon côté, j'ai toujours tendance à considérer que "c'est pas
grave" et que "ça va passer". Avec un raisonnement comme le mien... il peut en couler de l'eau sous les ponts sans que la situation n'évolue.
Quant au bidon, il ne gène pas trop mon Homme autant que le tien je pense. Mais ça le ramène à la petite crevette qui vit dedans et pour laquelle on s'inquiète.


Cette histoire de libido qui revient en flèche au deuxième trimestre serait donc une légende??



maman mymou 28/11/2012 22:03


Tu es gentille, ma Magicitrouille 


Figure toi que ici aussi le mois de Novembre est très pluvieux... Mais ça nous fait du bien, ça apporte un peu de verdure xx


Ce serait génial de pouvoir se dire "allez viens on va se boire un café/thé/infusion..."


Plein de bisous xx

magicitrouille-devient-magicmaman 29/11/2012 09:28



Ça serait chouette