Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 16:47

Nous voici de retour d'Italie. Nous sommes donc allés à Rome... mais aussi à Venise!! C'était la surprise dans la surprise!
Nous avons passé du bon temps, ensemble, remis les compteurs à zéro, ça nous a fait du bien. Pris par le quotidien, je ne me rendais pas compte à quel point notre couple en avait besoin.

Nous avons beaucoup marché pour visité les deux villes. Je ne sais pas dans quelle mesure mon début de grossesse a joué, mais j'ai eu l'impression d'être fatiguée plus vite qu'à mon habitude. Cela ne nous a pas freiné outre mesure dans notre escapade.
Seul regret.. faire l'impasse sur les bons vins italiens... je sentais les verres de l'Homme avec envie. Mais c'est pour la bonne cause! 
D'autant que je pense avoir senti la petite cacahuète bougé une ou deux fois durant le séjour. Je ne suis pas bien sûre, mais presque! 

Notre petite citrouille nous a manqué bien sûr mais nous la savions entre de bonnes mains (nous avions un email par jour, nous avions accès au wifi lors de pauses dans les cafés). Son séjour chez ses grands parents s'est passé à merveille, aucun impact sur son humeur, son appétit ou sur son sommeil. Elle ne nous a pas fait la surprise de marcher à notre retour mais semble encore plus à l'aise en station debout. Elle marche désormais à nos côtés en nous tenant un doigt.
Elle joue désormais avec la dinette, elle donne à manger à tout le monde; humains, peluches, poupées... Tout le monde à le droit à ses cuillères de compote imaginaire. C'est choupi! 

Un "rapport" plus détaillé de notre jolie semaine dans un article plus complet et illustré.

 

03-30-Raphae-lle--6-.JPG

Repost 0
Published by Magicitrouille - dans L'Homme et moi
commenter cet article
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 10:28

Bientôt, nous fêterons nos 3 ans de mariage. L'Homme a taté le terrain il y a pusieurs semaines déjà : serais-je prête à laisser ma Petite Citrouille, une semaine durant, le temps d'une escapade amoureuse à l'étranger? Préparée à l'idée plusiseurs semaines à l'avance, j'ai accepté. D'autant que les moments avec elle me semblent moins courts qu'auparavant. Elle est bien plus éveillée, plus plus expressive et bien plus communicative. Il me suffit de prendre 30 minutes pleinement avec elle, à jouer, à raconter une histoire, qu'importe, pour avoir une petite dose d'elle, le strict nécessaire pour tenir jusqu'au lendemain, puis jusqu'au week-end.

Mais revenons à nos moutons : le voyage des 3 ans de mariage donc. Je connais la date : la première semaine d'avril (nous nous sommes mariés un 2 avril) mais pas la destination. Je sais simplement que c'est en Europe, une capitale européenne, mais je n'en sais pas plus. Pour m'aider à deviner, j'ai le droit à un puzzle virtuel, chaque jour j'ai 5 nouvelles pièces. Le puzzle sera finalisé la veille du départ. J'espère trouver avant.

voyage-surprise-3ans

Nous partons un mardi et revenons le lundi suivant. Petite citrouille verra son quotidien quelque peu changé mais elle sera gardé par ses grand parents paternels, chez qui elle a l'habitude de dormir. D'ailleurs quand nous allons dîner chez eux, elle s'endort mieux si c'est ma BM qui la couche là bas. Evidemment à la maison, il n'y pas de drame de la sorte...
Comme chaque semaine, elle ira chez sa nounou du lundi au mercredi (bon peut etre qu'on la gardera un peu avec nous avant de partir le mardi quand même...) puis chez ses grands parents du jeudi au lundi, nuits comprises.
Je sais qu'elle sera sans doute moins déboussolée que lorsque je l'ai laissée à la garderie du ski, car elle sera dans un environnement familier (elle est gardée chaque jeudi et vendredi par sa mamie), avec des personnes connues. Quant à savoir si le temps va lui araître long... c'est une autre question. Je pense que nous allons lui manquer, par petites bribes, mais elle est entre de bonnes mains, je pars sereinement.

Ça va nous faire du bien de nous retrouver tous les deux, profiter d'une semaine pour découvrir un joli endroit, profiter de nous. Le quotidien n'est pas toujours facile, souvent les incompréhesions prennent le pas sur le dialogue et il s'en suit plusieurs heures de soupe à la grimace, de reproches tous plus absurdes les uns que les autres. Un terrain neutre, un bel anniversaire à fêter le coeur léger, rien de mieux pour se retrouver.

Je suis impatiente de savoir où nous partons, car préparer et attendre fait aussi parti du voyage!

Mon top 3 préféré (j'espère que ma destination sera l'une de celles ci):

  • Stockholm
  • Amsterdam
  • Rome

Les paris sont ouverts!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Magicitrouille - dans L'Homme et moi
commenter cet article
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 07:55

SmileyUn bébé grognon, qui ne mange pas, qui "fait" ses dents (4 d'un coup en fait!!) et mon Homme qui m'explique : "elle fait le Rama - dent de lait"

 

Fallait que je la partage!

 

Première édition ici qui date un peu

Repost 0
Published by Magicitrouille - dans L'Homme et moi
commenter cet article
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 10:00

photo-104.jpgAvec l'épreuve que nous avons traversée ces dernières semaines mon Homme et moi, nous avons peu eu l'occasion de nous retrouver physiquement. Et puis l'épisode de sa patte folle n'a pas arrangé les choses. On m'a dit, j'avais lu, que le deuxième trimestre était génial, que la libido revenait au galop et que le physique permettait encore de se livrer aux galipettes et aux nuits torrides. Entre tous les rendez vous médicaux que nous avons dû honorer et le fait qu'il fallait bien rattraper le retard pris au boulot, nos soirées étaient vite écourtées. Les week-ends, nous avions très envie de lâcher prise, de nous changer les idées, de sortir, de voir les copains, bref nous rentrions épuisés, tard dans la nuit, très souvent. Bref peu de temps et d'envie pour les câlins.

Un soir, l'homme a fait le constat, qu'au delà du sexe, j'étais beaucoup moins proche de lui, physiquement, que je ne lui faisais plus de petits câlins le soir sur le canapé, ou de petits caresses inocentes, à la volée. J'ai réalisé que c'était vrai. J'étais tellement peu à l'aise avec mon corps, ce corps qui abritait un bébé dont je ne connaissais pas l'issue. Mon coprs n'était plus vraiment le mien, il ne m'appartenait plus vraiment. Alors, comment pouvais-je me l'approprier et l'offrir à mon mari? Comment pouvais-je avoir envie de le mettre en valeur et d'en profiter charnellement?

Et pourtant, il était important qu'Il me le fasse réaliser. Non pas pour me faire réagir immédiatement, mais comme un appel au secours. Il me disait à demi mot qu'au risque de s'éloigner trop de s'isoler dans notre chagrin, nous risquerions de tarder et de peiner à nous retrouver. 

Il m'a fallu plusieurs jours pour réaliser que je n'avais plus d'envies charnelles. Et pourtant mon Homme avait besoin ne serait-ce que de tactile entre nous. Pour lui, je suis revenue, petit à petit. De caresses dans le cou aux regards furtifs quand il est dans la salle de bain. Petit à petit, j'ai renoué avec moi même. J'ai renoué avec l'envie d'aller chercher le désir. Il ne vient toujours pas tout seul, le bougre.

Je cherche les plages propices aux retrouvailles. Un matin, le week-end où la matinée s'étire tout doucement, au chaud sous les draps. Le désir est là, nous sommes présents intellectuellement tous les deux. Mais mon Homme, et je l'aime aussi pour ça, pense beaucoup. Se retrouver si proche de mon ventre, du bébé qu'il sent bouger, le ramène à ces semaines d'angoisse. Et si.. les médecins étaient passés à côté de quelques chose, et si... elle arrivait trop tôt, trop petite, trop faible. La panique totale, l'angoisse difficile à apaiser. Il pleure dans mes bras et s'excuse d'avoir plombé l'ambiance. Comment lui en vouloir? Il a été mon roc pendant des semaines. Il a peu lâché. Parfois la peur revient en bloc, alors qu'on s'y attend le moins. Il a peur pour ce bébé qu'il aime déjà, il a peur pour nous, qu'on ne sache pas faire face. J'ai beau tenter de la rassurer, de lui dire que le pire est derrière nous, il a cette appréhension que l'irréversble arrive et qu'il entache à jamais notre couple.

Finalement nous nous sommes retrouvés. Rien n'est mécanique, rien n'est acquis. Il faudra "travailler" encore, façonner le désir, ne plus le laisser s'échapper et se souvenir que tout est parti de là... pour notre plus grand plaisir!

 

Repost 0
Published by magicitrouille-devient-magicmaman - dans L'Homme et moi
commenter cet article
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 10:04

J'ai peur mais Il y croit pour deux; hier soir premier bisou sur le ventre.

Preuve que mon Homme a conscience que notre bébé y est, qu'il y grandit.
Il se projette beaucoup plus que moi. Il pense à déménager pour l'arrivée du bébé. Je suis encore à mille lieux de toutes ces préoccupations...

Il n'empêche... ça me fait fondre! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by magicitrouille-devient-magicmaman - dans L'Homme et moi
commenter cet article
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 11:10

J'en parlais déjà ici, l'Homme aime les tatouages.
De longue date déjà, il avait imaginé note bague de fiançaille tatouée. De longue date également, il a imaginé se tatouer le prénom de ses enfants sur l'avant bras. Sans doute pas en toute lettre. Il y réfléchit.

Et puis un jour, je le vois fouiner sur un site qui permet de traduire phonétiquement en chinois (ce doit être une hérésie pour Sophia). Il imagine quelques caligraphies chinoises sur l'intérieur de son avant bras représentant le prenom du futur bébé.

J'ai fondu...
... et un peu culpabilisé de ne pas savoir me projetter autant que lui...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by magicitrouille-devient-magicmaman - dans L'Homme et moi
commenter cet article
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 08:16

Le week end a été riche en évènements :

  • L'Homme a craqué il a acheté la voiture dont je vous parlais . C'est une bonne occasion, il va la chercher à l'autre bout de la France, samedi. Nous avons trouvé un billet de train pas cher, donc ce sera une bonne opération. Il rentrera dimanche en début d'après midi. Ce qui est dommage c'est qu'il ne sera pas là pour La Marseillaise des Femmes... Tant pis, pas de bisou à l'arrivée.
    Je ne suis pas superstitieuse mais je ne peux m'empêcher de me demander si avoir cette voiture familiale ne va pas nous porter la poisse...
  • Dans la foulée, il a mis en vente notre petite Clio. Elle est partie 24h plus tard. Une famille est venue l'acheter. Pour justifier la vente, il a dit au couple que j'étais enceinte. Il a fallu jouer le jeu lorsque la dame m'a félicitée, m'a posée des millions de questions sur le terme, mes souhaits d'allaitement, la volonté de connaître le sexe ou non... La famille avait deux petits garçon dont le petit dernier était allaité (environ 6 mois). La dame était très sympa mais quelle étrangeté de parler grossesse et de se faire féliciter alors que j'ai un peu de retard et que je rêve que ce soit bon!!!
    Notre Clio est donc vendue à cette petite famille pour qui ce sera "la deuxième voiture".  
    Bizarre, c'est une aire qui se termine, c'était notre voiture de couple. Est ce que notre prochaine voiture sera notre voiture de famille?
  • Une matinée entre filles, dimanche, léger entraînement à Borely avant dimanche prochain. J'ai raconté à ma copine que j'avais du retard, que j'avais envie un peu d'y croire, avant l'insémination. Elle était comme une petite folle! Sa folie est contagieuse car elle m'a donné envie d'y croire. Malgré tout, l'avantage de mon parcours c'est que j'ai déjà eu du retard et je sais ne plus (trop) m'emballer. J'ai décidé d'attendre dimanche prochain avant de faire un test. J'aurai alors 10 jours de retard, ce qui me paraît être un délai suffisant pour que le test fonctionne.
    Si mes règles ne débarquent pas d'ici là..
  • Lundi travaillé (un peu) pour moi et lundi férié pour l'Homme qui est parti en mer, observer les mamifères marins. J'espère qu'il va ramener de belles vidéos! 

http://www.buyacar.co.uk/contentimages/medium_used_car_price_guide_4739.jpeg

Repost 0
Published by magicitrouille-devient-magicmaman - dans L'Homme et moi
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 08:38

2 ans après l'arrêt de tout contraception, nous voici dans les starting blocks pour débuter l'IAC. 2 ans que nous avons le projet de débuter notre famille, 2 ans que nous y pensons, que nous en parlons, que nous attendons.

Dans quel état d'esprit sommes nous aujourd'hui?
Pour ma part je suis sur-excitée, j'ai l'impression de partir en voyage au bout du monde, j'ai l'impression qu'un truc immense va m'arriver. Bref je suis heureuse de me dire que je serai potentiellement enceinte le mois prochain. Que nous en aurons fini avec les angoisses de "ne pas y arriver".
L'Homme quant à lui est flippé me dit-il. Il m'explique qu'on attend ça depuis tellement longtemps, que ça lui fait peur que notre vie soit bouleversée maintenant. En voyant ma mine inquiète il a ajouté : mais depuis le temps qu'on attend je serai content que "ça" arrive. Plein de sentiment se bouscule.

Ce qui le rend heureux en revanche c'est de se dire qu'on va changer de voiture! Il a déjà choisi le modèle. Je crois qu'il l'achètera dès le 3e mois de grossesse passé (ordre de ma part, je serai tellement triste de devoir monter dans une voiture sans bébé en cas de FC)! Non pas que la voiture soit impérative mais nous avons aujourd'hui une petite clio 3 portes, alors forcément Môsieur voit plus grand; une Laguna Estate. Ce n'est ni plus ni moins que ça :

http://www.renault.fr/central/media/---nouvelle-iv/laguna-bk91/presentationK91/usp2/att00213067/estate_moderne1.jpg 

Quand même hein? Je trouve qu'elle ressemble à une voiture pour famille nombreuse. Mais bon, elle lui plaît et comme c'est la marque de la voiture est le cadet de mes soucis tant qu'il y a un bébé (ou deux) dedans...

Voilà, on est comme des petits fous! On y croit très fort même si un coin de nos têtes sait que ça peut ne pas marcher du premier coup...

` Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by magicitrouille-devient-magicmaman - dans L'Homme et moi
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 09:43

On naît, on meurt.
Entre temps, il faut faire de son mieux pour vivre agréablement, chacun à sa façon, avec ses choix, ses envies.

Il y a 3 ans, le Grand père de l'Homme faisait un AVC. Il a été emmené en pleine nuit par les pompiers. Les parents de l'Homme étaient en vacances, nous avons donc essayé de pallier par notre présence et notre soutien après de sa Grand mère. Elle semble perdue, tient des propos peu cohérents, semble ne pas se souvenir de ce qui est arrivé à son mari, elle était pourtant présente au moment des faits, c'est elle qui a appelé les pompiers. Rapidement, on lui diagnostoque un Alzheimer avancé. C'est une femme intelligente, elle sait habituellement dissimuler les aléas de sa mémoire. Elle a eu peur de perdre soudainement son mari, elle n'arrive plus à donner le change.

Plusieurs semaines après, Grand père rentre à la maison. Il n'a plus sa vitalité d'avant et ne marche plus que du lit au fauteuil. En revanche, il a gardé toute son hardeur intellectuelle. Pendant plusieurs mois, ils s'épauleront l'un l'autre, l'un sera la tête et l'autre les jambes et les bras du couple. Le quotidien est un petit peu bouleversé, Grand mère ne se remet pas de ne pas retourver le mari qu'elle a connu jusqu'alors. Grand père ne reconnaît pas la femme avec qui il a vécu pendant plus de 50 ans. Ils refusent une aide extérieure pour soulager leur quotidien (aider à se lever, s'habiller, se laver, faire à manger, le ménage...). 

Grand père s'affaiblit. Grand mère s'épuise. On leur diagnostique un état de santé inquiétant (cancer quasi généralisé pour l'un et cancer du pancréas (doute?) pour l'autre).

Une nuit, il y a quelques mois, Grand père fait une chute en pleine nuit. Grand mère n'a plus les réflèxes intellectuels pour prendre une décision telle qu'appeler les pompiers. Nous ne saurons jamais combien de temps Grand Père a pu rester à terre, sans doute inconcient une partie du temps. Grand père est conduit à l'hôpital, puis plus tard en maison de convalescence. Grand mère ne peut pas vivre seule, elle séjourne donc dans un centre médicalisé pour personnes atteintes d'Alzheimer. 
Grand père et Grand mère viennent de réaliser qu'ils ne peuvent plus vivre seuls, que cela devient dangereux. Ils viennent de prendre conscience qu'ils ne sont plus comme ils se voient.

Il y a quelques semaines, Grand père rejoint Grand mère dans le centre médicalisé. Grand mère subit les évènements, on ne sait pas trop si elle est contente d'être de nouveau au quotidien avec son mari. Grand père, lui, réalise pleinement que cette maison médicalisée est sans doute sa dernière maison. Il sait qu'il ne pourra pas retourner chez lui, qu'il est sans doute plus en sécurité ici. Ils prennent leur quartier dans ce petit appartement. Mercredi, L'homme et moi sommes passés chez Ikea leur acheter quelques meubles (ceux de leur maison sont trop lourds et trop encombrants). Nous les avons monté durant quelques heures, Grand père et Grand Mère nous regardent et sont sans doute fiers de leur petit fils devenu grand.

C'est la dernière fois que nous avons vu Grand Mère. Elle partie samedi matin, sans doute emmenée par l'une des multiples pathologies qui lui avaient été diagnostiquées ces derniers mois. 

Ce petit bout de femme était enfant durant la dernière guerre; elle avait quelques souvenirs de ces moments. Elle a suivi son mari partout en France, a conduit seule d'un bout à l'autre du pays pour le rejoindre, chose rare pour l'époque. Elle a élevé deux enfants, aimé cinq petits enfants. Elle était prête à rendre service à tous, tout le temps et avait une réelle admiration pour son mari qu'elle a aimé jusqu'au bout, malgré les tours que lui ont joués son cerveau.

La cérémonie au cours de laquelle nous lui diront au revoir sera sans doute difficile pour son mari. Grand père perd sa femme, doit lutter contre ses douleurs quotidiennes et ne vit plus chez lui. Aura-t-il envie de poursuivre sa vie longtemps ainsi?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by magicitrouille-devient-magicmaman - dans L'Homme et moi
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 17:00

Je fais une fixette sur l'Homme et le joint.

L'Homme n'est pas un toxico mais tout comme je ne dis pas non à un mojito, un cosmo (ou les deux), le soir avec les copines, l'Homme, lui ne dit pas non à un petit joint le soir. 
Il y a quelques semaines de cela, ce petit plaisir revenait quasiment tous les soirs. Puis à force d'engueulades de discussions calmes et posées, il a enfin admis que le joint pourrait avoir un lien sur notre difficulté à nous reproduire. Avant le spermogramme commandé par le magicien, il a choisi de ne pas changer son rythme de fumette, "pour voir les résultats". Les résultats sont moyens, l'Homme demande au magicien, entre 4 yeux, si ces joints peuvent jouer un rôle. Le Magicien lui répond que oui, qu'un joint équivaut à cinq cigarettes et qu'il préfère, à défaut de stopper le tout, quelques cigarettes, qu'un joint. 

 

Je me suis bien gardée de lui balancer un "ah! tu vois, je te l'avais bien dit!" dans la gueule, pourtant j'en mourrais d'envie. J'espèrais qu'il allait, au moins, concéder qu'on pouvait mettre toutes les chances de notre côté et qu'il pouvait au moins faire ça pour moi que d'arrêter le joint quelque temps. Bref, ça a clashé sévère dans la chaumière; moi je lui ai mis dans la gueule mes déceptions mensuelles à l'arrivée de mes règles, les examens (certes encore minimes) que j'avais subis, lui m'a balancé que c'était sa seule compensation au stress que cette situation lui engendrait, que le boulot lui engendrait. Bref on en était presque à la suplication ultime que je pouvais bien lui laisser le dernier joint du condamné. 

A ce moment là, nous étions sous le choc de la future opération. Nous avions envie de tout faire pour que ça marche. Moi j'accepte de me faire opérer, lui peut bien se passer d'herbe quelques mois, le temps de faire un beau bébé. Aujourd'hui on sait que l'endométriose devait être la cause principale de notre infertilité. Aujourd'hui l'Homme doit se sentir dénouané de toute logique "d'effort participatif". Pourtant, j'avoue, je suis honnête, il a diminué sa conso. Le petit joint du soir est devenu le petit joint des soirées entre copains (donc majoritairement le week-end).
Mais dimanche, quand je l'ai vu roulé, je ne sais pas pourquoi, j'ai vu rouge. Ça a défilé dans ma tête, je me suis dit qu'il exagérait à 3 jours de l'ovulation, de gâcher ses spermatozoides, déjà supposés peu nombreux... Je n'ai pas non plus fait une affaire d'état mais j'étais un peu fâchée de prendre ça autant à coeur. En tout cas, plus que lui. J'étais contrariée de mettre autant d'espoir sur ce nouveau cycle "d'après coelio", sans chercher à me préserver, car je sais que ça peu ne pas marcher, une fois encore.

Je fais une fixette... c'est grave docteur?

 

Titre : extrait des paroles de "Burn one down" de Ben Harper

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by magicitrouille-devient-magicmaman - dans L'Homme et moi
commenter cet article