Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 19:49

Baby-girl-1545-copie-1.jpgLe magazine Parents de Novembre 2013 publie un dossier sur le retard de croissance intra uterin. Voici le type d'article que j'aurais aimé lire durant ma grossesse. On y trouve des informations basiques (de celles que j'ai tout de même dû glaner sur internet), quelques témoignages de parents de touts petits bébés.

Le dossier a l'énorme mérite de faire connaître le RCIU au grand public. Tout cela nous paraît loin tant que l'on y a pas été confronté. 

Quelques extraits : 

"Ces bébés miniatures pèsent moins de 2,5kg à terme. en cause, un retard de croissance in utero (ou RCIU), avec parfois des séquelles importantes. En France, 800 000 nouveau-nés par an sont concernés, mais les traitements sont encore trop rares. Zoom sur cette pathologie au coeur d'une vaste mobilisation, la Marche des bébés, le 13 octobre prochain, en partenariat avec Parents."

"Le RCIU est une notion complexe : le foetus a un poids insuffisant comparé à son âge gestationnel (hypotrophie), mais la dynamique de sa courbe de croissance, régulière ou avec un ralentissement, voire une cassure, est tout aussi fondamentale pour poser le diagnostic. "En France, un bébé sur 10 est touché par cette pathologie. Mais, on le sait moins, c'est aussi la première cause de mortalité des bébés!", explique le Pr Braud, chef du service de néonatologie à Robert Debré."

"L'insuffisance placentaire serait ainsi responsable d'environ 30% des cas de RCIU..."

"Les causes du retard de croissance sont multiples. On suspecte des maladies chroniques - diabète, anémie sévère-, des produits -tabac, alcool... et certains médicaments. L'âge avancé de la mère ou sa maigreur (IMC inférieur à 18) pourraient aussi perturber la croissance du bébé. Dans seulement 10% des cas, on retrouve une pathologie foetale, comme une anomalie chromosomique. Mais toutes ces causes possibles font appel à des mécanismes encore mal compris. Et dans 40% des cas de RCIU, les médecins n'ont pas d'explication.

Il y a un passage sur le peu de traitements existants pour palier le RCIU mis à part la surveillance médicale accrue.

Je tiens le dossier à disposition pour celles qui aimeraient le lire complètement. Il n'est pas disponible sur Internet.

Moi ce qui m'inquiétais durant ma grossesse, c'étaient les conséquences à long terme du RCIU. Et c'est bien pour cela que je veille à rédiger régulièrement l'avancée de ma Petite Citrouille, pour informer ceux et celles qui souhaitent l'être. Il n'y a pas de témoignages d'enfants aujourd'hui agés de 8 à 12 ans. 

C'est d'ailleurs un article que j'aimerais faire, si les mamans qui m'ont bien soutenus durant ma grossesse sont interessées pour y participer, qu'elles n'hésitent surtout pas à se manifester. Je pense notamment à "Banane", "Clochette & Cie", et toutes celles qui ont été dans cette situation et qui m'ont beaucoup soutenues durant ma grossesse.

 

Plus d'infos sur le RCIU :
- Mini reportage TF1
- Interview sur France Info de la journaliste de Parents, Emmanuelle Chantepie qui a rédigé le dossier
- Petits articles sur enceinte.com : ici et
- et les autres articles que j'ai déjà rédigés : ici et

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Magicitrouille - dans RCIU
commenter cet article
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 11:00

Vous le savez, vous qui me lisez depuis quelques temps maintenant, je n'ai pas l'habitude de promouvoir telle chose ou telle cause. Oui mais là c'est différent, c'est Audrey, une lectrice qui m'a écrit, il y a quelque temps, sortant de l'ombre après une lecture "en sous marin" de plusieurs semaines. Elle termine son email par "...et merci pour ce soutien, la nuit, en grossesse patho, quand on ne trouve pas le sommeil, on se sent moins seule"
Audrey est la maman d'une petite Lyne née le 11 février prématurée à 32 SA + 2, en retard de croissance intra uterin (RCIU), comme ma Petite Citrouille Raphaëlle. Lyne est arrivée en urgence, par césarienne : 1kg100 et 38 cm. Après plus de 2 mois d'hospitalisation durant lesquels Lyne s'est beaucoup battue, Audrey a pu rentrer chez elle, avec Lyne, le 19 avril. Elle va très bien et remplie sa maison et ses parents de joie. La joie que nous aimerions que toutes connaissent.  

L'occasion pour moi de vous parler de la Marche des bébés. Depuis 2011, la fondation PremUp organise La Marche des bébés. Cet évènement caritatif permet de collecter des fonds pour faire avancer la recherche pour protéger la santé de la mère et du bébé. L'enjeu : 80000 enfants par an naissent en France avec un retard de croissance intra utérin. C'est la première cause de mortalité périnatale.

Audrey s'est engagée à collecter des dons pour cette cause qui nous touchent; le RCIU. Elle a créé une page de collecte pour la fondation PremUp qui combat cette année le RCIU. Si le coeur vous en dit, le montant de participation est libre. J'ai moi-même apporté ma petite pierre à l'édifice avec un modeste don de 20 euros mais... les petits ruisseaux font les grandes rivières. Les dons de la page d'Audrey atteignent aujourd'hui 100 euros, l'objectif de collecte est fixé à 150 euros, je suis sûre que cette somme est atteignable. Parlez en autour de vous!

1001531_503244086411467_537251824_n.jpg

 

Article relayé chez mon Papillon

Repost 0
Published by magicitrouille-devient-magicmaman - dans RCIU
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 10:18

prematures.jpgMerci à Vida (grâce à son commentaire sur l'article d'hier) de m'avoir permis d'écouter l'émission de France Inter en podcast, disponible ici traitant de la prématurité et du retard de croissance intra-uterin.

J'ai appris beaucoup bien que j'ai beaucoup lu sur la question. Cependant, l'émission est trop courte pour traiter le sujet en profondeur.

Ce que j'ai retenu et que je souhaite retranscrire car cela peut être utile à d'autres, c'est que l'étude de la prématurité est récente (années 50). Lorsqu'un bébé naît petit (en poids), il peut y avoir deux raisons :

  • Soit le bébé n'a pas fini de grandir car il est né avant terme
  • Soit le bébé naît à terme et petit parce qu'il n'a pas grossi assez dans le ventre de sa maman, c'est ce qu'on appelle le retard de croissance intra-uterin

Donc un bébé petit peut être ET prématuré, ET avec un RCIU. Lorsque les deux facteurs sont cumulés, c'est plus grave que lorsque le bébé est "seulement" prématuré.
L'étude de la prématurité se base sur l'âge gestationnel, en SA et aussi sur un organe qui joue un rôle très important dans le développement du foetus :le placenta. C'est un organe qui est encore mal connu mais c'est lui qui nourrit et permet au bébé de se développer dans le ventre de sa maman. Dans le cas d'un RCIU, l'organe ne fonctionne pas bien.

Un bébé est dit prématuré lorsqu'il naît avant 37 SA et grand prématuré avant 32 SA. Une information que je ne connaissais pas : en France, les médecins ne réaniment pas les bébés nés avant 24 SA.

Par ailleurs, il y a deux types de prématurités :

  • La prématurité spontanée (environ la moitié des cas) : contractions, rupture de la poche des eaux, de façon naturelle
  • La prématurité induite : où le corps médical est dans l'obligation d'interrompre la grossesse car il est face à un RCIU et que le bébé est en souffrance in utero. La vie de la maman peut également être en danger dans le cas d'une pré-éclampsie.
    Cela est une décision importante prise par plusieurs médecins (obstétriciens, pédiatres...) et aidée par un suivi échographique rapproché. 

 

Voilà pourquoi, au moment où le RCIU de ma petite citrouille a été diagnostiqué (à 22 SA), les médecins étaient inquiets et alarmistes. Ils savaient que si le bébé était en souffrance, on ne le réanimerait pas. A 28 SA lors de notre rencontre avec le grand ponte, petite citrouille était toujours en RCIU mais en croissance, sans souffrance et la situation n'était pas à risque pour ma santé. Voilà pourquoi également, on nous a parlé de prématurité (je n'arrivais pas à raccrocher les wagons jusqu'à présent). Si le RCIU de petite citrouille devient problématique pour elle ou pour moi, l'accouchement sera déclanché. Voilà aussi pourquoi, la phase de la 32e SA est importante (grande prématurité) et celle de la 37e SA encore plus souhaitée (prématurité "uniquement").
Aujourd'hui à 30 SA + 3 jours, on tient le bon bout. Je suis clairement dans le cas de la prématurité induite dont je parlais plus haut et le suivi échographique est important. Le rendez-vous d'aujourd'hui permettra de savoir ce qu'il en est.

 

Pour revenir à l'émission de radio, la pédiatre présente, Daniele Evain Brion, tiendra ce soir (21 novembre 2012) une conférence au Palais de la découverte. Elle sera retransmise en duplex avec les partenaires d'Universcience en régions. A Marseille, cela aura lieu à la bibliothèque Alcazar de 19h à 20h30.

Edit : bonne nouvelle, la conférence a été retransmise en direct par vidéo que ous trouverez à ce lien.

Je ne pense malheureusement pas pouvoir y assister mais si quelqu'un à l'occasion de se rendre à cet évènement, en vrai ou en duplex, je serai ravie d'échanger ensuite.

Encore merci à Vida qui m'a permis d'écouter cette émission et de faire le lien entre toutes les infos médicales qu'on nous a données très vite et en peu de temps. Je n'avais pas su les comprendre, retenant uniquement que mon bébé avait toutes les chances de se sortir de ce mauvais pas. Je crois encore que c'est le principal dans cette histoire. J'ai hâte d'avoir les résultats de l'écho du jour!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by magicitrouille-devient-magicmaman - dans RCIU
commenter cet article